Cristallomancie

2014-11-16 | Lorena

Le mot « cristallomancie » vient des mots grecs « crystallyus » qui désigne la glace, et « manteïa » qui signifie divination.  C’est un art divinatoire que l’on pratique à l’aide d’une boule de cristal, objet mythique que l'on associe la plupart du temps à la voyance.

Matériau d'une très grande pureté, le cristal absorbe différentes sources de lumière mais également différentes formes, couleurs et mouvements se trouvant à proximité. Contrairement à ce que l'on voit bien souvent dans les films ou les bandes dessinées, aucune image n'apparaît sur la boule de cristal elle-même. Son éclat captive la personne qui la regarde et, si cette dernière est assez sensible, elle sera très vite portée dans un état quasi hypnotique, favorable à la voyance. Le sujet recevra alors ses visions sous forme d'images produites par son subconscient.

La boule de cristal, l'outil de la cristallomancie

Cependant, la cristallomancie n’est pas un art divinatoire facile à appréhender, il s'agit au contraire d'une mancie complexe qui nécessite une très grande concentration et une sensibilité particulièrement développée pour pouvoir la maîtriser correctement et réussir à canaliser pleinement les forces énergétiques environnantes. De plus, il est également indispensable de posséder une parfaite connaissance des différents symboles et allégories qui interviennent dans l'interprétation des formes, des mouvements et des couleurs.

Les origines de cette mancie

La civilisation gitane est, à notre connaissance, la première civilisation à avoir utilisé les boules de cristal. La sorcière gitane l'utilisait pour lire le futur le plus proche comme le plus éloigné. En réalité, à l'origine, la cristallomancie prend sa source dans l’art de lire dans la surface lisse de l'eau (ce que faisaient notamment les chamans, les celtes et les grecs de l'antiquité il y a plusieurs milliers d'années en se servant d'une étendue d'eau telle qu'une flaque ou un étang) puis, plus tard, dans les surfaces polies et réfléchissantes telles que les miroirs. L’une de ses formes primitives est connue sous le nom de « catoptromancie » : la divination par les miroirs. La catoptromancie était déjà pratiquée par les magiciens perses des temps anciens. Il semblerait, en effet, que les Perses de l’Antiquité aient été les premiers à utiliser un miroir (du latin "speculum" qui signifie "miroir" : objet dont la surface est réfléchissante et qui permet de "voir") pour faire des divinations. Le miroir était alors perçu comme une porte s'ouvrant sur un autre monde et permettant de voir l'avenir.

Le fameux prophète "Nostradamus", astrologue et historien du XVIème siècle, se servait justement d'un miroir pour obtenir les visions qui lui inspiraient ses célèbres prophéties (à ce propos, nous vous proposons de profiter d'une consultation de voyance offerte par le site Nostradamus en cliquant sur la bannière ci-dessous).

Votre voyance offerte par Nostradamus

D’autres éléments d’informations attribuent aux druides celtes cette pratique divinatoire, originellement utilisée en Bretagne près de 2000 ans avant notre ère. Cet art de lire l’avenir dans une boule de cristal est devenu, au fil des siècles, l’outil par excellence du médium. Le cristal, cet instrument naturel, aurait été comme mis à la disposition des hommes par les dieux pour qu’ils puissent communiquer avec eux. La sphère représente le monde et toutes ses composantes, la diversité et la beauté de celui-ci.

Ce n'est qu'au XIème siècle que la boule de cristal fait, grâce au peule Gitan, son apparition en occident et seulement au XIIIème siècle en France. La cristallomancie aura, notamment, beaucoup de succès auprès des reines et rois de France (Catherine de Médicis ou Élisabeth 1er par exemple) qui avaient fréquemment recours à cet art divinatoire ancestral pour trouver des réponses et être guidés dans la manière dont ils devaient régner.

Comment utiliser une boule de cristal ?

Nous vous proposons de vous enseigner les bases de l'utilisation d'une boule de cristal lors d'une séance de cristallomancie et nous vous recommandons d'assister à la conférence gratuite avec notre voyante Chantalle qui vous guidera et répondra à toutes vos questions à ce sujet le 17 novembre 2014 de 21h30 à 22h sur notre tchat en ligne (voir en fin d'article pour accéder au programme).

Choix et entretien

Il existe des boules en véritable cristal de roche, très puissantes, mais celles-ci sont extrêmement coûteuses (de 500 à 1000€) donc la plupart des voyants utilisent une boule en verre ou en cristal de Murano, beaucoup plus abordables.

Quelque soit celle que vous aurez choisi, il est essentiel de l'entretenir avec le plus grand soin en la plongeant dans un bain d'eau minérale légèrement salée avant utilisation puis en la lavant à l'eau savonneuse (savon doux) et en la rinçant dans un bain d'eau et de vinaigre après utilisation. Dans les deux cas vous devrez exclusivement l'essuyer à l'aide d'un chiffon doux.

Ne laissez personne d'autre toucher votre boule de cristal : celle-ci étant imprégnée de votre fluide elle est strictement personnelle et vous risqueriez de lui faire perdre son potentiel énergétique.

Lorsque vous ne l'utilisez pas, il convient de la stocker à l'abri de la lumière du jour (les rayons du soleil pouvant ternir son éclat) après l'avoir enveloppée dans un morceau de velours de couleur bleu nuit ou violet mauve (couleurs traditionnellement associées à l'ésotérisme, à la magie). Ponctuellement (une fois par mois par exemple), vous pouvez l'exposer à lueur de la pleine lune pour la recharger en énergie et favoriser ainsi les visions.

Une séance de cristallomancie

Le moment idéal pour une séance de cristallomancie se situe juste après avoir exposé votre boule de cristal à la pleine lune durant une nuit entière. Veillez à la rentrer avant le lever du jour afin d'éviter tout contact avec les rayons du soleil.

Il vous faut ensuite purifier votre boule après l'avoir préalablement plongée dans un bain d'eau agrémenté d'une pincée de sel (cf. conseils d'entretien ci-dessus). La purification consistera en une fumigation à l'encens l'Oliban qui a le pouvoir de chasser les énergies négatives tout en constituant un excellent support visuel.

Idéalement, commencez votre séance le lendemain soir suivant l'exposition à la pleine lune et de préférence à partir de minuit. Disposez votre boule de cristal sur une table en bois recouverte d'un tissu de couleur noire ou mauve, dans une pièce dont l'unique éclairage sera une bougie placée assez loin de la table et de préférence dos à vous pour ne pas interférer avec vos visions.

Prenez quelques minutes pour vous relaxer, faites de petits exercices de méditation afin de favoriser la plus grande concentration possible et ouvrir votre Troisième Œil.

Asseyez-vous ensuite face à la boule, fixez la, recherchez son éclat et plongez votre regard à l'intérieur en vous efforçant de garder les yeux ouverts comme si vous tentiez d'en voir le cœur, comme si vous ne faisiez plus qu'un avec elle. Il s'agit d'un exercice particulièrement difficile qui nécessitera probablement que vous vous y preniez à plusieurs reprises avant d'y parvenir mais il est fondamental d'arriver à "voir" à l'intérieur de la boule de cristal pour obtenir des flashs, des visions qu'il vous faudra ensuite interpréter.

Si vous souhaitez de l'aide, n'hésitez pas à aller assister à notre conférence gratuite sur la cristallomancie le 17 novembre 2014 de 21h30 à 22h : notre voyante Chantalle vous enseignera la pratique de cet art divinatoire subtil et répondra à vos questions, notamment pour l'interprétation de vos visions (cliquez sur la bannière ci-dessous pour consulter le programme et pour savoir comme accéder à la conférence).

Conférences de voyance gratuites